Rebecca Liège – Dnsep 2018

Design Luminy Rebecca-Liege-Dnsep-2018-24 Rebecca Liège - Dnsep 2018 Archives Diplômes Dnsep 2018  Rebecca Liège   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts

Les pas en mouvements se transforment peu à peu en kilomètres de terre, de graviers, d’asphalte… autant de strates urbaines qui se superposent quand la longue tradition du corps à corps sans intermédiaire rejoint le flux de nos villes.

Par l’expérience d’itinérances et les éléments qui composent la marche en milieu naturel, je propose de questionner la nature de nos villes, les traits de caractère et les contradictions qui les composent.

Ce voyage s’effectue en trois mouvements :

LA MARCHE, comment on arpente le paysage urbain ?

LA HALTE, comment on construit le paysage urbain ?

Chemin faisant, la problématique d’occupation d’un territoire se pose peu à peu.

Comment HABITER le paysage urbain ?

Les marcheurs en ville ont de multiples visages. Ils se croisent, se suivent, s’évitent et se heurtent. En embrassant la chorégraphie de nos villes, les piétons suivent une rythmique qui agence les espaces urbains. Oscillement entre le très banal et le hors du commun, le marcheur de London Orbital chemine entre fiction et réalité.

Ne laissant pas de traces sur le bitume, les pas du marcheur ne semblent pas pour autant invisibles. Trottoirs, passages piétons et panneaux multidirectionnels s’érigent pour guider le chemin de ceux qui ne prennent pas les lignes de désirs.

Dans le flux urbain, la recherche des limites de la ville face au corps humain est à l’image de la recherche des limites du corps humain face à la nature dans les grandes aventures des sommets. Quels sont les cairns urbains qui indiquent la fin d’un parcours, la cime de nos villes ? Dispositif infini, le cairn s’emplit de récit à mesure que la ville se transforme alors enfouie sous de multiples chroniques. La marche, par sa lenteur, peut venir révéler les aspérités du territoire occupé et fouler les hostilités. Le flux incessant et précipité semble trouver une alternative écologique et durable pour habiter la ville, marcher.

Jury Dnsep 2018 :

Présidente : Esjieun Kim, Architecte, Artiste

Mémoires : Véronique Verstraete, Artiste

Kader Mokaddem : Philosophe

Fred Terry : Designer

Frédérick du Chayla : Designer, représentant l’Esadmm

Partager…