Architecture – Adolf Loos

« La maison doit plaire à tout le monde. C’est ce qui la distingue de l’œuvre d’art, qui n’est obligée de plaire à personne. L’œuvre d’art est l’affaire privée de l’artiste. La maison n’est pas une affaire privée. L’œuvre d’art est mise au monde sans que personne en sente…

Continuer la lecture

Le contre-design – Ettore Sottsass

In « Rassegna », Milan, n° 22/23, mai-août 1972. Le contre-design est une rage, ou mieux, un ennui, ou peut-être, un désespoir, ou peut-être, une raillerie, ou peut-être simplement le résultat de la conscience des actes et des discours autour du DESIGN, puisque que ce même design est en train de devenir…

Continuer la lecture

Ornement et Crime – Adolf Loos – 1908

Design Luminy 1200px-Grab_Adolf_Loos Ornement et Crime - Adolf Loos - 1908 Textes  ornement Adolf Loos   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Tombe Adolf Loos

(…) On sait que l’embryon humain passe dans le sein de la mère par toutes les phases de l’évolution du règne animal. L’homme à sa naissance reçoit du monde extérieur les mêmes impressions qu’un petit chien. Son enfance résume les étapes de l’histoire humaine : à deux ans, il a…

Continuer la lecture

La Loi du Revêtement – Adolf Loos (1870 – 1933)

Bien que, pour I'artiste, tous les matériaux soient également précieux, ils ne sont pas également propices aux buts qu’il poursuit. La solidité requise, le mode de construction imposé, nécessitent souvent des matériaux qui ne sont pas en accord avec la destination du bâtiment. Supposons que l’architecte ait comme…

Continuer la lecture

Ettore Sottsass – Sur la lumière électrique

Avec la lumière électrique, on pénètre dans des mondes, des paysages, des grottes, des espaces jusqu’alors inimaginables et inconnus. Avec la lumière électrique, on introduit le jour dans la nuit la plus profonde et ainsi, on éclaire tant le monde que la nuit devient une sorte de jour,…

Continuer la lecture

Marcel Proust – La madeleine

« Il y avait déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n'était pas le théâtre et le drame de mon coucher, n'existait plus pour moi, quand un jour d'hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j'avais froid, me proposa de me…

Continuer la lecture

L’orange – Bruno Munari – 1963

« L’orange est constituée par une série de containers modulés en forme de quartiers disposés circulairement autour d’un axe central sur lequel chaque quartier appuie par son arête rectiligne, tandis que toutes les arêtes courbes tournées vers l’extérieur proposent comme forme globale une sorte de sphère. L’ensemble de ces…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger