Laura Krzesinski – Dnap 2017

Design Luminy Laura-Krzesinski-Dnap-3 Laura Krzesinski - Dnap 2017 Archives Diplômes Dnap 2017  Laura Krzesinski   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts

Mes trois années d’études supérieures aux Beaux-Arts m’ont permis d’ouvrir mon regard sur différentes pratiques. D’explorer et d’apprendre grâce aux ateliers mis à notre disposition, d’échanger constamment avec les étudiants, professeurs et chef d’atelier sur nos envies et parcours différents. Le cadre de cette école et les espaces grandioses ont été d’une immense motivation pour travailler et faire évoluer mes démarches. J’ai pu développer mon univers, me rapprocher de la pratique du design, des expérimentations de matières ainsi que leurs significations sur le plan esthétique et fonctionnel. J’éprouve un réel besoin à travers l’utilisation plastique d’explorer et de découvrir des matériaux. Ayant effectué une formation en céramique avant mon entrée aux Beaux-Arts, j’ai pu acquérir une expérience au sein de nombreux stages en contact direct avec des artistes et artisans du métier. Depuis mon arrivée dans cette école, je reste proche de ce medium, en y développant un nouveau regard, une nouvelle pratique restant ouverte à d’autres techniques tels que le bois et le numérique me permettant d’associer les différents éléments. Mes deux années en Design ont été un grand bouleversement dans ma façon de réaliser et penser mes projets, notamment le travail de groupe qui m’a clairement permis de développer et d’élargir mon champ de vision sur les projets. J’ai constaté que le design n’est pas seulement un travail personnel et individuel, mais qu’il est important de s’ouvrir à d’autres opinions. J’aime l’idée de me sentir soutenue et accompagnée dans une pensée et dans un concept, ce qui auparavant était difficile dans la compréhension, la communication et l’échange. Je pense à deux projets en équipe qui se démarquent et, qui pour moi, reflètent mon engagement et mes motivations à poursuivre les années à venir. Mon premier projet remettait en question la notion d’interactivité, de toucher, de sensibilité et de geste entre l’individu et la lumière. Malgré les difficultés rencontrées sur le peu de connaissance des techniques de réalisation et matériaux (comme la programmation, l’électricité, la porcelaine) j’ai pris un immense plaisir à m’engager et persévérer avec mon équipe sur ce projet. Bien qu’il ne soit encore qu’au stade de prototype, je crois en l’importance de prendre du recul et développer le projet dans le temps.

Cette année, j’ai été particulièrement sensible au sujet «  zero déchet plastique », une cause à laquelle chaque individu est confronté au quotidien sans pour ma part prendre réellement conscience de l’impact environnemental, du moins à ma petite échelle. Répondre à des problématiques qui touchent des événements quotidiens, des causes sociales ou environnementales fait partie de notre rôle d’acteur sensible. Sans doute avec difficultés, nous nous devons de garder une ouverture d’esprit sur le monde qui nous entoure. Notre projet avec Victoria Lièvre était de créer un matériau de substitution au plastique totalement biodégradable. Pour cela nous nous sommes intéressées à une cause grave qui touche l’Europe, la crise et le gaspillage du lait. En réutilisant les millions de litres de lait jetés associés à d’autres ingrédients naturels, cela permet de créer un matériau aux propriétés résistantes. Notre démarche est avant tout de réussir à nous projeter, créer un lien avec les producteurs en difficultés tout en sensibilisant les consommateurs de l’impact du gaspillage. Ce projet nécessite un temps de réflexion et d’expérimentation afin de s’engager pleinement dans cette cause.

En lien avec mes projets et le développement personnel de mon regard artistique, je crois réellement à l’importance de découvrir et d’explorer une nouvelle culture, une vision inconnue ou similaire d’un autre pays. Je ressens une immense envie d’apprendre et d’élargir mes connaissances, découvrir mes capacités d’adaptations qui, pour moi, me permettraient de développer une maturité certaine sur ma vision des projets au sens plus large. Grâce au cursus Erasmus que propose l’école, j’ai fait le choix de partir en Allemagne à Hambourg, une ville pour laquelle je me sens admirative et très inspirée. De par le vécu d’autres étudiants et conseils de professeurs j’ai eu de très bons retours sur ce lieu faisant preuve d’un grand dynamisme culturel, d’échange et de collaboration, de très grande ouverture d’esprit. Hambourg se situe également proche des villes scandinaves au design culturellement très riche, cet avantage me permettrait d’être réellement plongée dans une autre culture fascinante.

Jury Dnap 2017

Présidente : Aurelie Mathigot, Artiste

Norbert Truxa : Designer, Chercheur

Axel Schindlbeck : Designer, représentant l’Esadmm

Partager…