Faustine Falaise – Dnsep 2010

Le travail de Faustine Falaise semble traversé par trois préoccupations, trois thématiques liées qui s'enchainent et découlent l'une de l'autre. La mise en tension, l'enfermement, l'exhibition. Il faut d'abord décrire les objets, les dispositifs: Une colonne blanche, compressée entre le sol et le plafond se fend sous l'action de cette force, faisant apparaitre une cavité, un trou situé à mi-hauteur, où il est possible de s'installer au dessus de la mêlée, pour méditer et regarder le monde, mais aussi être vu s'extrayant pour regarder le monde. Une sphère suspendue, fabriquée par la mise en tension physique et bien réelle cette fois, de…

Continuer la lecture

Richard Lecoq – Dnsep 2010

  LA TOMBE, LA MAISON AVERTISSEMENT Les descriptions des pratiques de certains peuples ci-après peuvent apparaître comme schématiques et ne prétendent pas être exhaustives. La dénomination des tombeaux selon les civilisations et les époques revêt très souvent un vocabulaire relevant de la maison. Ainsi, pour les Égyptiens, les tombes sont des « habitations éternelles » ou encore des « demeures d’éternité ». Les israélites parlent de « maisons de vie ». Les Assyro-Babyloniens quant à eux évoquent des « maisons des ténèbres » ou « maisons de poussière ». La sépulture est une véritable maison où le défunt est censé continuer à vivre ; il s’agit d’une maison — prison pour faire disparaître…

Continuer la lecture