The Why Factory Workshop – Manifesta 13 Marseille

The Why Factory Workshop . Manifesta 13 Marseille, a group of almost 80 students from TUDelft, ENSA-Marseille and ESADM Marseille proposed a myriad of interventions for the future of the city. After an intense week of work a giant model of 25 x 9 m was presented to the city, in the framework of the preparatory work for the arrival of the Manifesta Biennal to Marseille in 2020. Winy Maas, director of The Why Factory, has been commissioned an interdisciplinary urban study of Marseille and its metropolitan region as the base for the curatorial framework of Manifesta 13.

Continuer la lecture

Che Fare – Enzo Mari – 1932

Design Luminy enzo_mari-768x768 Che Fare – Enzo Mari – 1932 Références Textes  standardisation Standard Enzo Mari   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Enzo Mari

À son origine, le design a été pensé et réalisé par une dizaine d’auteurs (architectes, artistes, industriels) dans les années 1930 en Allemagne, et à peu près autant en Italie dans les années 1950. Tous étaient imprégnés de l’utopie socialiste et de la culture humaniste, tout comme le public qui comprenait et appréciait leurs œuvres. Ensemble, ils formaient une petite avant-garde qui, horrifiée par l’art pompier*, poursuivait l’utopie du travail comme transformation de l’homme. Ainsi, tout design entendait être porteur de l’idée de standard (du français étendard) comme allégorie des valeurs d’une société qui restait à transformer. Et l’on pensait naïvement que l’honnête intelligence…

Continuer la lecture

Hermann Muthesius / Henry van de Velde – La controverse du Werkbund – 1914

La première grande exposition du Werkbund allemand ouvre ses portes à Cologne, au mois de juin 1914. Elle fait un tour d’horizon des travaux réalisés par le Werkbund au cours de ses sept premières années d’existence. L’hétérogénéité des constructions présentées — du néoclassicisme d’un Behrens aux immeubles de bureaux et aux usines de Gropius et Meyer — illustre bien les divergences internes du Werkbund. L’expression de ces antagonismes culmine lors du colloque qui eut lieu au début du mois de juillet, dans le cadre de cette même exposition. Muthesius y proclame que les deux objectifs de l’organisation sont la concentration et la standardisation,…

Continuer la lecture

Adèle Berges – Bristol, Faculty of Art, Media and Design

Design Luminy My-Blue-House-58-Foxcote-Road-Southville-768x1024 Adèle Berges - Bristol, Faculty of Art, Media and Design BRISTOL, Faculty of Art, Media and Design Séjours Erasmus  Adèle Bergès   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
My Blue House 58 Foxcote Road Southville

Arrivée à Bristol : Situé en plein coeur de la vieille ville de Bristol, mon lieu de résidence en arrivant fut le Backpackers Hostel de la Saint Stephen’s Street, “typically not suitable for people looking for a quiet time and privacy.”  Grâce à ce lieu chaleureux ressemblant davantage à une communauté vivant dans une grande maison plutôt qu’à une auberge de jeunesse de passage, j’ai pu immédiatement rencontrer des voyageurs, étudiants, travailleurs étrangers et mettre mon anglais en pratique. Ce lieu m’a permis de me focaliser sur l’échange humain, puis d’être rapidement guidée vers les lieux typiques de sorties culturelles à Bristol telles…

Continuer la lecture

Nikolai Suetin – Vaisselle suprématiste – 1922/1928

Nikolai Suetin est né le 25 octobre 1897 à Miatlevskaya (Kalouga). Il étudie à l’Institut d’art de Vitebsk entre 1918 et 1922 et rejoint le groupe d’avant-garde UNOVIS en 1919. Fondé par Kasimir Malevitch, UNOVIS a cherché à forger une alliance entre les Beaux-Arts et les produits utilitaires, tendance également au cœur du Constructivisme russe. Nikolai Suetin travaille ensuite avec Malevich sur des projets architecturaux suprématistes et applique également les principes suprématistes à ses décorations en céramique pour l’usine de porcelaine de l’État (Lomonosov) à Leningrad. Il expose un service à thé suprématiste à l’Exposition des Arts Decoratifs et Industriels de Paris en 1925. En 1932, lorsqu’il devient designer en chef à la Manufacture de Porcelaine, son travail reflète les formes de décoration plus traditionnelles qui sont en accord avec le régime totalitaire stalinien et le réalisme socialiste. 

Continuer la lecture

Ludwig Mies van der Rohe – Thèses de travail – 1923

Design Luminy ludwig-mies-van-der-rohe-concrete-office-building-project-berlin-germany-exterior-perspective-1923-768x371 Ludwig Mies van der Rohe – Thèses de travail – 1923 Références Textes  Mies van der Rohe   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Ludwig Mies van der Rohe, projet pour un immeuble de bureaux, Berlin, 1923

Nous rejetons toutes les spéculations esthétiques, toutes les doctrines, et tous les formalismes. L'architecture est la volonté de l'époque traduite dans l'espace. Vivante. Changeante. Neuve. Ni hier, ni demain, seul le présent peut produire une forme. Seul, il crée l'architecture. Il crée la forme, avec les moyens de l'époque, à partir de ce qui est l'essence de sa tâche. Voici notre travail !

Continuer la lecture

Kasimir Malevitch – Manifeste suprématiste UNOVIS – 1924

Design Luminy Ilia-Chashnik-kosmos-19235-768x894 Kasimir Malevitch – Manifeste suprématiste UNOVIS – 1924 Références Textes  Suprématisme Manifeste Malevitch Futurisme   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Ilia Chashnik, Kosmos, 1923/5

Le 2 mai 1924 Kasimir Malevitch (Kiev 1878, Leningrad 1935), publie son manifeste suprématiste au titre duquel vient s’ajouter la formule Unovis, qui signifie « création de nouvelles formes artistiques ». Des œuvres de Malevitch, comme « Carré noir sur fond blanc », « Forme zéro » ou « Icône sans cadre de mon époque » ont déjà figuré, au cours de l’hiver 1915/1916 dans la dernière exposition futuriste « 0,10. » à Saint-Pétersbourg, comme images représentatives des formes nouvelles. Son « Monde sans objet » — titre de 1927 de son livre sur le Bauhaus, grandit au milieu des remous de la guerre et de la révolution russes. Gabo et Pevsner, Kandinsky, Lissitski et Moholy-Nagy introduisent le suprématisme…

Continuer la lecture

Oskar Schlemmer – Manifeste de la première exposition du Bauhaus – 1923

Design Luminy cri_000000322122-768x1105 Oskar Schlemmer – Manifeste de la première exposition du Bauhaus – 1923 Références Textes  Oskar Schlemmer Bauhaus   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Herbert Bayer - Bauhaus Ausstellung Weimar - juillet septembre 1923 - Lithographie

Ce manifeste paraît dans la brochure de la première exposition du Bauhaus, qui eut lieu à Weimar, de juillet à septembre 1923. Rédigé avec l’accord du conseil des maîtres par Oskar Schlemmer (né en 1888 à Stuttgart et décédé en 1943 à Baden-Baden), il est imprimé sans que le conseil ait pu en prendre connaissance, puis il est mis au pilon à cause de la phrase faisant du Bauhaus le lieu de rassemblement de tous ceux qui veulent bâtir la « cathédrale du socialisme ». Mais la mesure fut vaine. Quelques exemplaires non censurés de la brochure réussirent à circuler et firent au Bauhaus une…

Continuer la lecture

Bruno Taut – À bas le sérieux ! – 1920

Design Luminy Bruno-Taut-Die-Statdkrone-1919-768x608 Bruno Taut – À bas le sérieux ! – 1920 Références Textes  Bruno Taut   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Bruno Taut - Die Statdkrone -1919

Arrière les gens maussades, les rabat-joie, les renfrognés, les éternels sérieux, les aigres-doux, les toujours importants ! « Important ! Important » Au diable l’importance ! Figures de pierres tombales, façades de cimetière devant des étages de boutiques de fripiers, de trafics sordides ! Brisez les colonnes de calcaire coquillier, les doriques, les ioniques et corinthiennes, à terre le théâtre de poupées ! À bas la « distinction » des grès et des miroirs, en morceaux les vieilleries de marbre et bois précieux, aux ordures avec le bric-à-brac hors d’usage ! « Ah ! nos beaux concepts espace, patrie, style ! » Qu’est-ce qu’ils puent, nom de dieu ! Détruisez-les, éliminez-les ! Il ne doit rien en rester !

Continuer la lecture

« De Stijl » Manifeste V : – ☐ + = R4

Design Luminy  « De Stijl » Manifeste V  : – ☐ + = R4 Références Textes  Theo van Doesburg Manifeste De Stijl   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Theo Van Doesburg (Christian Emil Marie Kuepper) Cornelis Van Eesteren Contra-Construction Project (Axonometric) 1923

I. Nous avons testé, en étroite collaboration, l’architecture comme l’unité plastique des arts, de l’industrie et de la technique et établi que cette formation conduira à la création d’un nouveau style. II. Nous avons testé les lois de l’espace et leurs variations infinies (les contrastes, dissonances, etc.) et établi que l’assemblage de toutes ces variations forme une unité équilibrée. III. Nous avons éprouvé les lois des couleurs dans l’espace et le temps et établi que les relations mutuelles de ces éléments donnent finalement une unité nouvelle et positive. IV. Nous avons mis à l’épreuve les relations entre l’espace et le temps et…

Continuer la lecture

Premier Manifeste de la revue De Stijl – Theo van Doesburg – 1918

Design Luminy Premiere_manifeste_de_la_Revue_de_stijl-768x705 Premier Manifeste de la revue De Stijl – Theo van Doesburg – 1918 Références Textes  Theo van Doesburg Manifeste De Stijl   Design Marseille Enseignement Luminy Master Licence DNAP+Design DNA+Design DNSEP+Design Beaux-arts
Premier Manifeste de la Revue de Stijl, 1918

1. Il y a deux connaissances des temps : une ancienne et une nouvelle.  L’ancienne se dirige vers l’individualisme.  La nouvelle se dirige vers l’universel.  Le débat de l’individualisme contre l’universel se révèle autant dans la guerre du monde que dans l’art de notre époque.  2. La guerre détruit l’ancien monde avec son contenu : la domination individuelle à tous les points de vue.  3. L’art nouveau a mis au jour ce que contient la nouvelle connaissance des temps : proportion égales de l’universel et de l’individuel.  4. La nouvelle connaissance des temps est prête à se réaliser dans tout, même dans la vie extérieure. …

Continuer la lecture

Andrea Branzi – Les objets sont bien plus que des objets

Introduction du livre d'Andrea Branzi, Qu’est-ce que le design, Gründ, Paris, 2009 Les objets ne sont pas et n’ont jamais été que des « objets », c’est-à-dire des outils conçus pour réaliser des opérations simples dans le cadre du travail ou de la vie quotidienne. Les petites ou grandes « choses » qui se trouvent dans nos maisons ont toujours été, depuis l’Antiquité la plus reculée, des dispositifs sur lesquels les hommes se sont appuyés pour élaborer des métaphores et des relations symboliques. Cette considération permet de comprendre comment, même s’ils ont été réalisés à la même époque et dans le même pays pour répondre aux…

Continuer la lecture